• ohstpriest

Conférence 22 Mars 2016


Hier et aujourd'hui, la clarinette dans l'orchestre d'harmonie du XVIIIe au XXIe siècle

Venue d’Allemagne au XVIIIe siècle, la clarinette s’impose rapidement comme élément déterminant puis central de l’harmonie militaire française. Jusqu’au milieu du XIXe siècle elle est la « reine » de l’harmonie. Les perfectionnements techniques lui donnent une liberté de jeu favorisant un répertoire virtuose et l’inventivité des facteurs permet sa déclinaison en une « famille », un groupe homogène. Cependant dès cette époque les innovations et perfectionnements des cuivres imposent majoritairement les fanfares populaires sur l’ensemble du territoire national au détriment des harmonies bourgeoises et urbaines.

Berlioz écrivait en 1843 : « La clarinette est peu propre à l’idylle, c’est un instrument épique comme les cors, les trompettes, et les trombones. Sa voix est celle de l’héroïque amour; et si les masses d’instruments à cuivre, dans les grandes symphonies militaires, éveillent l’idée d’une troupe guerrière couverte d’armures étincelantes, marchant à la gloire ou à la mort, les nombreux unissons de clarinettes, entendus en même temps, semblent représenter les femmes aimées, les amantes à l’œil fier, à la passion profonde, que le bruit des armes exalte, qui chantent en combattant, qui couronnent les vainqueurs ou meurent avec les vaincus. Je n’ai pu entendre de loin une musique militaire sans être vivement ému par ce timbre féminin des clarinettes, et préoccupé d’images de cette nature, comme après la lecture des antiques épopées. »

Conférence de Monsieur Patrick PERONNET le mardi 22 mars 2016 à 20h00 à la Maison de la musique, place de l'ancienne mairie à Saint-Priest. Entrée libre.


Orchestre d'Harmonie de Saint-Priest

Centre Gustave Coste / Le Radar

13 allée du château

69800 SAINT-PRIEST

Contactez-nous